Dans le cadre de la réalisation de pièces peu complexes et d’épaisseur fine, les outils sont moins onéreux et la mise en œuvre plus rapide que l’injection, tout en permettant une production unitaire ou petite série.

Le procédé consiste à chauffer et étirer une plaque thermoplastique qui épousera la forme du moule négatif imprimé en 3D, en bois ou bien en poudre de marbre et résine, par pression sous vide.

Matières thermoformées : PVC, ABS, polystyrène, PET…